Aller au contenu principal

Sensibilation Régionale entre Lesse & Meuse en collaboration avec Aves Namur

Lien vers le courrier de sensibilisation de la régionale

Madame, Monsieur, 

Comme vous l’aurez certainement déjà remarqué, un ou plusieurs couples d’hirondelles ont choisi votre habitation ou bâtiment pour y construire leur nid. Le but de ce courrier est de vous parler de cet oiseau protégé qui ne se porte actuellement pas très bien en Wallonie. Cet été, des ornithologues ont parcouru toutes les rues de votre commune à la recherche de nids d’hirondelles (en particulier l’Hirondelle de fenêtre). Ce grand recensement a été réalisé par des bénévoles des régionales Natagora Coeur de Wallonie et Entre-Meuse-et-Lesse sous la coordination de Aves Namur.

Qui est l’Hirondelle de fenêtre ?

En Belgique, 3 espèces d’hirondelles viennent se reproduire chaque été : l’Hirondelle de fenêtre, l’Hirondelle rustique et l’Hirondelle de rivage. L’Hirondelle rustique et l’Hirondelle de fenêtre construisent leurs nids sur les bâtiments alors que l’Hirondelle de rivage (nettement plus rare) fait son nid dans un terrier qu’elle creuse dans la berge d’un cours d’eau ou dans la paroi sablonneuse d’une carrière.

L’Hirondelle rustique construit son nid de préférence à la campagne dans une étable ou tout type de bâtiment resté ouvert alors que l’Hirondelle de fenêtre, qui nous intéresse ici, préfère nicher en extérieur, sous les corniches ou balcons et peut se retrouver aussi bien à la campagne qu’en plein centre-ville.

L’Hirondelle de fenêtre est une espèce qui niche en colonie. Certaines façades de maison ne comptent que 1 à 5 nids mais les plus grosses colonies accueillent parfois de 60 à 100 nids (souvent des fermes ou des églises). Malheureusement, ces grosses colonies se font de plus en plus rares.

Comment se portent les populations d’Hirondelles de fenêtre chez nous ?

Historiquement, les ornithologues de la section Aves Namur ont commencé à étudier les Hirondelles de fenêtre dans la commune de Namur depuis 1990. A cette époque, environ 1600 nids étaient présents sur toute la commune. Lors de la saison de nidification d’août 2016, seulement 740 nids ont été dénombrés, soit une perte de plus de 50% ! La situation est même devenue catastrophique dans le centre de Namur (la Corbeille) car nous passons de plus de 300 nids en 1990 à seulement 13 nids en 2016. Des actions de sensibilisation, de protection et de redynamisation de colonies sont maintenant en cours sur la commune de Namur.

Mais si l’Hirondelle de fenêtre ne se porte pas bien à Namur, qu’en est-il des autres communes de la province namuroises ? Cet été notre étude s’est concentrée sur les 5 communes de Gesves, Assesse, Ciney, Hamois et Dinant. Toutes les rues de ces communes ont été parcourues et près de 1900 nids ont été dénombrés et cartographiés.

Sur la commune de Dinant, 625 nids ont été dénombrés se répartissant sur 74 colonies. La moitié des effectifs nichent dans les environs de Dinant en bord de Meuse. La population d’hirondelles dinantaises reste importante si on regarde la situation dans d’autres villes mosanes telles Namur ou Andenne. La situation est par contre plus inquiétante dans le sud de la commune avec des effectifs faibles et en diminution à Anseremme, Dréhance voir sa disparition de Falmagne. La plus grosse colonie d’hirondelles de fenêtre se trouve dans la localité de Furfooz et compte à elle seule 71 nids. La plupart des colonies de la commune ne comptent que 1 à 5 nids, seules 13 regroupent plus de 15 nids.

Le nid de l’Hirondelle me gêne, puis-je le faire tomber ?

Non. L’Hirondelle de fenêtre est une espèce protégée par la loi. A ce titre, la destruction de son nid est également interdite et peut être verbalisée ! Il est vrai que les fientes des oiseaux principalement lors du nourrissage des jeunes vont se concentrer sous le nid et ainsi souiller le trottoir, l’appui de fenêtre ou la terrasse en dessous. Mais n’oubliez pas que les hirondelles sont des oiseaux migrateurs et la période de nidification (donc l’accumulation de fientes) est limitée dans le temps (d’avril à juillet).

Des solutions pratiques existent aussi pour limiter ces nuisances, telle l’installation de planchettes de propreté quelques dizaines de centimètres en dessous des nids. N’hésitez donc pas à nous contacter à ce sujet. Il en va de même si vous projetez une rénovation de votre habitation qui pourrait impacter les nids présents.

Comme vous l’aurez compris avec ce courrier, les nids d’hirondelles présents sur votre façade sont très précieux vu la situation préoccupante de l’espèce en Wallonie ! Nous avons donc besoin de votre soutien !

Vous n’êtes pas seuls...

Si vous avez besoin de conseils pour vivre au mieux avec ce sympathique petit oiseau, si vous avez envie d’attirer d’autres hirondelles chez vous (notamment via l’installation de nichoirs artificiels) ou si vous souhaitez simplement nous faire part de votre expérience de cohabitation avec l’Hirondelle de fenêtre, vous pouvez nous joindre par mail à namur@aves.be et visiter notre site internet www.aves.be/namur.

 

Pour les Hirondelles de fenêtre, nous vous remercions de l’attention portée à ce petit courrier !

2011: Inventaire systematique des hirondelles de fenêtre

Outre le fait que certains membres participent à la grande opération "Devine combien d'Hirondelles sont nos voisines ?", la régionale organise aussi depuis 2010 à un grand inventaire systématique de tous les nids d'hirondelles de fenêtre se trouvant sur le territoire de la régionale.

Un premier rapport sur ce suivi peut être téléchargé ici.

Les participants prennent en charge un ou plusieurs carrés de 1x1 km et y inventorient l'ensemble des nids d'hirondelles, en début d'été.

 

Envie de participer ? Contactez Jean-Yves Paquet

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON